Inexploré sur les miracles

Vous connaissez le magazine français Inexploré ?

Inexploré est un magazine qui n’a pas froid aux yeux, qui est très ouvert et s’intéresse à toutes sortes de spiritualités et d’expériences qui sortent de l’ordinaire, extraordinaires.

Au fil des années, j’ai eu le plaisir de rencontrer plusieurs de leurs journalistes et responsables et j’ai été chaque fois touché par leur honnêteté intellectuelle, leur gentillesse et leur désir de contribuer à faire progresser l’humanité.

Alors les miracles ? C’est le sujet du numéro d’octobre-novembre-décembre (dans les kiosques en ce moment).

Une fois de plus, on y lit l’impact de l’état de conscience sur le corps, et l’importance d’une connexion à l’Amour, au grand Tout, Dieu.

Le magazine traite de cas ponctuels de guérisons extraordinaires, inexpliquées.

Pour moi, le miracle est un état permanent.

Ce n’est pas un évènement isolé.

Plus on s’éveille, plus on prie, plus la notion d’une vie matérielle limitée apparait comme illusoire, et la vie spirituelle, harmonieuse, devient de plus en plus claire et tangible.

Cette prise de conscience se manifeste par plus d’harmonie dans notre vie. C’est la base de toute guérison.

Les miracles ne sont pas en contradiction avec les lois de la nature, mais avec ce que nous savons de ces lois.” C’est Saint Augustin qui le dit:-)

Jésus a fait beaucoup de miracles.

Le mot que l’on traduit en français par « miracle » correspond au mot latin pour « merveille » ou « chose extraordinaire ».

A mon sens, le mot merveille est plus juste car il élimine la notion d’inexplicable que l’on retrouve dans le mot miracle.

Le mot merveille fait simplement ressortir la dimension extraordinaire de l’évènement.

Jésus s’attendait à que nous puissions tous être le témoin de merveilles dans notre vie, de guérisons.

Mais ces guérisons sont explicables (et pas miraculeuses dans le sens courant du terme).

Elles sont le résultat de la loi naturelle, divine, qui veut que nous vivions notre état de conscience et que lorsque notre pensée s’imprègne d’un sens plus spirituel de l’existence, notre vie en ressent les effets positifs.

C’est la loi dont parle Saint Augustin.

Vous avez encore un doute ?

Creusez, réfléchissez, essayez par vous-même… vous serez surpris !

J’ai moins aimé dans ce numéro d’Inexploré sur les miracles, l’hypothèse (matérialiste) affirmant que le cerveau est le centre de notre vie et que la guérison n’est qu’une réaction neurologique.

C’est à mon sens erroné et réprouvé par les expériences qui montrent une conscience active en dehors du cerveau.

Ces blogs vous touchent ? Partagez-les avec un ami.

Le partage coeur à coeur est le plus utile !

Bonne semaine,

Alexandre

Publié par Alexandre Fischer

Praticien de la Christian Science

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :