Une petite pépite

Est-ce qu’on peut tout lire ? Bah… oui bien-sûr ! Mais est-ce que toutes les idées sont aussi nourrissantes, enrichissantes, les unes que les autres ? Non, bien-sûr ! Je dois avouer être resté sur ma faim en lisant le numéro de décembre du magazine Nexus consacré au coeur et à la guérison. Je n’yPoursuivre la lecture de « Une petite pépite »

Inexploré sur les miracles

Vous connaissez le magazine français Inexploré ? Inexploré est un magazine qui n’a pas froid aux yeux, qui est très ouvert et s’intéresse à toutes sortes de spiritualités et d’expériences qui sortent de l’ordinaire, extraordinaires. Au fil des années, j’ai eu le plaisir de rencontrer plusieurs de leurs journalistes et responsables et j’ai été chaquePoursuivre la lecture de « Inexploré sur les miracles »

Qui a la vérité ?

La Web TV de l’INREES vient de mettre en ligne un nouveau reportage consacré à différentes approches du bien-être et de la guérison liées à l’importance du mot ou du son. Un reportage très intéressant ! La question est posée par les journalistes : Le mot a-t-il un pouvoir propre dans le processus qui permetPoursuivre la lecture de « Qui a la vérité ? »

Le bonheur est-il à portée de la main ?

Alors on lit, en filigrane, ou alors dit explicitement, que le bonheur de l’homme n’est pas vraiment possible. Prenez le magazine les Echos du 20 septembre dernier (édition week-end) et son article intéressant consacré à la psychanalyse. Le psychanalyste Alain Guy répond à la question : « Que peut-on attendre d’une cure psychanalytique ? » Et ilPoursuivre la lecture de « Le bonheur est-il à portée de la main ? »

Le jour où les lions mangeront de la salade verte

Le jour où les lions mangeront de la salade verte. C’est le dernier livre de Raphaëlle Giordano. Il semble être au top des ventes en France, donc je l’ai lu par curiosité. Vous trouverez surement intéressante la prise de conscience que l’auteur offre à ces lecteurs : Oui, il est possible de changer. On peutPoursuivre la lecture de « Le jour où les lions mangeront de la salade verte »