Les chrétiens doivent-ils fêter noël ?

À quoi pensez-vous lorsque vous entendez le mot « Noël » ?

Pensez-vous au Père Noël, aux cadeaux, aux arbres de Noël, à la naissance de Jésus, à Noël, au culte du soleil, ou à d’autres traditions païennes ?

Il y a tellement d’histoires différentes sur Noël.

Certains disent qu’il s’agit de la naissance de Jésus-Christ, d’autres disent que non, qu’il s’agit de différentes traditions et de célébrations païennes.

Alors, quelle est la vérité ?

Nous avons reçu tellement de questions de votre part, nous posant beaucoup de questions différentes sur Noël.

Alors dans cet article, nous allons répondre à la principale question que vous vous posez tous.

Les chrétiens doivent-ils célébrer Noël ?

Maintenant, que dit la Bible à propos de Noël ?

Eh bien, si vous la parcourez, elle ne dit rien, absolument rien.
Elle ne mentionne même pas la date de la naissance de Jésus.

Elle est très précise sur beaucoup de choses, par exemple, Luc 2 dit , « Jésus est né à Bethléem, emmailloté dans des langes et couché dans une crèche.

Jésus est né à Bethléem, emmailloté dans des langes et couché dans une crèche


Jésus a accompli environ 300 prophéties de l’Ancien Testament, dont beaucoup sur sa naissance, mais nulle part il n’est question de la date de sa naissance.

Il n’est pas dit qu’il est né le 25 décembre, et si Dieu voulait que nous le sachions, il nous l’aurait dit, mais il ne l’a pas fait.

Alors est-ce une erreur de nous rappeler la naissance deJésus-Christ et de ce qu’elle signifie pour nous ?

Est-il mal de la célébrer ?

Alors très clairement la Bible ne dit pas que c’est mal !

Mais Dieu s’intéresse plus à la façon dont vous célébrez quelque chose qu’au fait de le célébrer pour le bien de la tradition.

Il dit dans Esaïe 1:13 :

« N’apportez plus d’offrandes vaines ;
l’encens est pour moi une abomination ;
la nouvelle lune et le sabbat et la convocation des assemblées.
Je ne puis supporter l’iniquité et les assemblée solennelles. »

Comprenez-vous ce que Dieu dit ici ?

Il ne veut rien de nous si cela ne vient pas d’un cœur droit et pur.

« Vos nouvelles lunes et vos fêtes fixes,
mon âme les déteste ;
elles sont devenues pour moi un fardeau ;
Je suis fatigué de les porter. »

Les traditions religieuses humaines ou les fêtes ne signifient absolument rien pour Dieu si votre cœur n’est pas droit, si vous n’avez pas une relation avec Dieu.

Il dit ensuite :

« Quand vous étendrez vos mains,
je vous cacherais mes yeux devant vous,
même si tu fais de nombreuses prières,
je n’écouterai pas ;
Vos mains sont pleines de sang,
lavez-vous ;
purifiez-vous,
enlevez la méchanceté de vos actes de devant mes yeux ;
cessez de faire le mal,
apprenez à faire le bien ;
recherchez la justice, corrigez l’oppression,
rendez justice à l’orphelin,
plaidez la cause de la veuve. »

Très bien, donc vous avez compris. Dieu est clair comme de l’eau de roche.

Que représente Noël ?

Alors, qu’est-ce que Noël ? Quand est-ce que ça a vraiment commencé ?

Tout d’abord, vous devez comprendre que Noël a une signification différente pour chaque personne.

Le Noël chrétien traditionnel remonte au 25 décembre, aux environs de l’an 273. Et à cette époque il y avait aussi d’autres festivals païens, qui adoraient le soleil, sous le règne de Constantin, qui a fait du christianisme la religion de l’empire.

Ils ont officiellement commencé à célébrer Noël le 25 décembre 336 après JC.

Maintenant, beaucoup de gens croient que l’église a spécifiquement choisi le 25 décembre, cette date pour célébrer Noël, pour célébrer le Christ, parce qu’ils voulaient contrecarrer l’influence du paganisme, qui honorait le soleil le même jour.

Certains chrétiens ont apprécié, d’autres non, et même jusqu’à ce jour, il y a des chrétiens qui se disputent encore à ce sujet. Et c’est triste vraiment de voir avec quelle facilité les chrétiens se battent à propos de ces choses, et qu’ils laissent le diable s’immiscer entre eux.

Origine de la fête de Noël

Dans les temps anciens les gens célébraient différentes fêtes ou différents festivals le 25 décembre.

Des traditions païennes de Nimrod; à la Hanukkah juive au solstice d’hiver païen, à la Yule allemande, au Dies Natalis Solis Invicti romain, qui est la naissance du soleil invaincu, aux saturnales chacun célébrait ces jours chacun selon ses propres traditions.

Chaque civilisation célébrait différents cultes selon différentes traditions, différentes décorations, du gui, des bûches de Yule, et ainsi de suite.

Des éléments de ces cultes premiers se retrouvent d’ailleurs encore dans les rites de Noël d’aujourd’hui. Les Romains célébraient les Saturnales en décembre, au moment du solstice d’hiver, en l’honneur du retour du soleil.

La fête durait sept jours. « Toutes les classes sociales échangeaient des cadeaux, comme des bougies de cire, des poupées d’argile ».

C’est ainsi que l’Église a fait coïncider l’anniversaire du Sauveur avec la fête païenne. L’Église latine, suprême en puissance et infaillible en jugement, plaça l’anniversaire du sauveur le 25 décembre. Cela correspond au jour même où les anciens Romains célébraient la fête de leur déesse Bruma.

Le choix de ce jour était-il pour contrer les croyances païennes ?

Il s’agit de théories, nous allons en mentionner une autre au fur et à mesure que nous continuons.

Le 25 décembre était le festival Saturnalia (les saturnales) d’émancipation, de distribution de cadeaux, et le triomphe de la lumière après la nuit la plus longue.

Et quand les chrétiens ont entendu parler de ça, ils ont vu la vérité dans cette tradition païenne, parce qu’ils ont vu Jésus Christ, qui est la lumière du monde, la lumière sur les ténèbres, la lumière qui a vaincu le péché.

Jésus Christ est la lumière du monde


Rappelez-vous Luc 1:78 dit, « A cause de la tendre miséricorde de notre Dieu, par laquelle le soleil levant nous visite d’en haut, pour donner la lumière à ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, pour guider nos pas dans le chemin de la paix. »

Il y a aussi une autre raison pour laquelle l’église occidentale a pu avoir choisi le 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus-Christ.

Certains pensaient que le 25 mars était la date de l’immaculée conception de Jésus Christ, dans le ventre de Marie, et puis, bien sûr, neuf mois plus tard, qu’avons-nous ?

Le 25 décembre.

Le calendrier de l’église occidentale a été établi pendant le règne de Constantin, tandis que l’église orientale l’a gardé le 6 janvier pendant un certain temps.

Maintenant, écoutez, ce que nous pensons, c’est que l’église de cette époque voulait vaincre le mal par le bien, et c’est pourquoi elle a changé la signification de certaines pratiques païennes.

Que signifient les sapins de Noël et les bougies de Noël ?

Par exemple, les arbres à feuilles persistantes étaient le symbole de la vie éternelle. Martin Luther les a introduits dans l’église réformée comme une image de notre vie éternelle dans le Christ.

Il l’a fait en apportant un arbre à sa famille la veille de Noël, éclairé par des bougies.

Elles symbolisent le fait que Jésus Christ est la lumière du monde, selon Jean 8.

Et les cadeaux le jour de Noël, que signifient-ils ?

Ils rappellent les cadeaux des mages à l’enfant Jésus et aussi Jésus, qui s’est donné à nous pour que nous puissions être sauvés.

Timothée 2:5-6 dit, « Car il y a un seul Dieu, et un seul médiateur aussi entre Dieu et les hommes. L’homme Jésus-Christ qui s’est donné en rançon pour tous. »

Et que dire des cloches ?

Elles symbolisent la bonne nouvelle.

En apportant la nouvelle que Jésus est descendu sur terre et a pris nos péchés sur la croix, et qu’il est mort à notre place pour que nous puissions être sauvés.

Et le rouge est la couleur de Noël, mais qu’est-ce que ça veut dire ?

Vous pouvez probablement le deviner, non ?

Il nous rappelle le sang de Jésus-Christ qui a coulé sur la croix pour nous.

Et le Père Noël ?

Santa Claus est un mot néerlandais qui se dit en fait « Sinter Claus », qui est « Saint Nicholas » en anglais ou « Saint Nicolas » en français.

Maintenant, qui était Saint Nicholas ?
Saint Nicolas était l’évêque d’une église en Asie Mineure qu’on appelle aujourd’hui la Turquie. Et il a laissé de l’argent dans une chaussette sur le pas de la porte d’une famille pauvre.

Pourquoi l’a-t-il fait ?

Parce qu’il savait que la famille pourrait avoir à vendre leurs enfants comme esclaves parce qu’ils étaient si pauvres. Donc, il a juste laissé de l’argent dans une
chaussette sur le pas de leur porte.

Que signifie le mot Noël ?

Alors, que signifie le mot Noël ?

Noël vient du latin natalis, relatif à la naissance et la nativité.

Christ-mas en anglais. La première partie désigne le Christ, et la seconde partie fait référence à la messe.

C’est-à-dire un service de messe, également connu sous le nom de communion ou d’eucharistie.

C’est là que nous nous réunissons en tant que famille du Christ, frères et soeurs, et nous avons la sainte communion où nous nous rappelons ce que Jésus a fait pour nous, sur la croix.

Il est mort pour nous, à notre place pour nos péchés, et ensuite Il ressuscité de la tombe après trois jours.

Les chrétiens doivent-ils célébrer Noël ?

Alors, les chrétiens doivent-ils célébrer Noël ?

A notre avis, c’est un choix éminemment personnel. Cela dépend de la façon dont vous le célébrez.

Oui, Noël a une histoire païenne et il a aussi une histoire chrétienne. On peut même voir toutes les choses païennes qu’il contient maintenant avec une certaine perspective.

Donc, si vous voulez célébrer Noël, si vous voulez célébrer le fait que Jésus Christ est descendu sur terre et qu’il est né ici pour nous sauver, alors vous pouvez le célébrer avec votre famille.

Mais si vous pensez que vous ne devriez pas fêter Noël alors ne le faites pas. Mais en même temps ne jugez pas les autres chrétiens qui le font. Ne le portez pas comme un badge d’honneur en disant, par exemple : « Je connais la vérité et vous péchez ».

Quand nous parlons à des chrétiens qui ne célèbrent pas à Noël, ils ont ce sentiment de fierté, et ils se sentent meilleurs que les autres chrétiens. Ce n’est pas normal.

C’est ici que nous, chrétiens, nous rassemblons en tant que frères et soeurs en Christ,
et nous nous rappelons que Jésus Christ est venu sur terre et est mort sur la croix pour nos péchés, et qu’après trois jours, il s’est relevé de sa tombe.

Dans Colossiens 2:16 il est dit : « Que personne ne porte de jugement sur vous en matière du manger ou du boire. »

Maintenant, n’oubliez pas la fin : « Ni à l’égard d’une fête, ou d’une nouvelle lune, ou d’un sabbat. C’était l’ombres des choses à venir, mais la substance appartient au Christ. »

Ecoutez, donc. A la fin il n’y a aucune raison biblique pour laquelle vous devriez ou vous ne devriez pas célébrer Noël, mais personnellement, je vais célébrer Noël avec ma famille, parce que pour moi, Noël ne concerne pas le Père Noël, ou de cadeaux, ou de rennes.

Il s’agit de la naissance de Jésus-Christ, et je pense qu’il est bon de me rappeler à moi-même, et à ma famille, de ce jour merveilleux.

Quelqu’un a dit un jour : « Nous tenons ce jour pour sacré, non pas comme les païens, à cause de la naissance du soleil, mais à cause de Dieu qui l’a créé. »

Noël, pour moi, c’est se réunir en famille une fois par an, pour nous rappeler la naissance de Jésus Christ et ce que cela signifie pour nous.

L’évangile ne transcende pas seulement la culture mais la transforme, et donc pour nous de nous réunir, et de nous rappeler ce que Jésus est venu faire ici sur terre.

Dieu qui s’est fait humain pour nous, pour nous sauver.

Jean 3:16 dit, « Car Dieu a tant aimé le monde », c’est à dire le monde entier.
le monde entier, tous ses habitants, moi, vous. Peu importe d’où vous venez, qui sont vos parents, combien d’argent vous avez, rien de tout cela ne compte. Ni ton éducation, rien, Il t’aime pour ce que tu es. Pour ce qu’il a fait de vous.

Et la Bible dit : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique,
afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Celui qui croit en lui n’est pas condamné,
mais celui qui ne croit pas est déjà condamné,
parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu,
et ceci est le jugement la lumière est venue dans le
monde, et les gens aiment les ténèbres
plutôt que la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. »

La vraie question que vous devriez poser n’est pas de savoir si « les chrétiens fêtent Noël »,
mais « Pourquoi Jésus Christ est-il descendu sur terre, dans la chair comme un être humain ? »

Pourquoi ?

Si vous ne connaissez pas la réponse, alors regardez s’il vous plaît cet article sur 10 faits méconnus sur Jésus.

Et n’oubliez jamais que Dieu vous aime, et que je vous aime aussi.

  • Various 100 Chansons Pour Feter Noel
    Binding : Audio CD, Label : Pid, Publisher : Pid, NumberOfDiscs : 4, PackageQuantity : 1, Format : Import, medium : Audio CD, releaseDate : 2009-11-23, artists : Various
  • noël duval naissance des arts chretiens
    naissance des arts chretiens noël duval la documentation française
  • Combre ADAM ADOLPHE - MINUIT CHRETIENS - NOEL (JPTJ50) - PIANO FACILE
    ADAM ADOLPHE - MINUIT CHRETIENS - NOEL (JPTJ50) - PIANO FACILE
  • unbekannt Et Les Faibles Subissent Ce Qu'Ils Doivent ? : Comment L'Europe De L'Austérité Menace La Stabilité Du Monde
    Binding : Taschenbuch, Label : Babel, Publisher : Babel, medium : Taschenbuch, publicationDate : 2017-10-11, translators : Françoise Chemla, Paul Chemla, languages : french, ISBN : 2330086555
  • Dr. Philippe Baudon Medecin Leve-Toi ! - Les Patients D'Aujourd'Hui Doivent-Ils Accepter L'Inacceptable ?
    Binding : Taschenbuch, Label : Editions Nymphéas, Publisher : Editions Nymphéas, medium : Taschenbuch, numberOfPages : 200, publicationDate : 2018-11-08, authors : Dr. Philippe Baudon, ISBN : 2490674005
  • Yanis Varoufakis Et Les Faibles Subissent Ce Qu'Ils Doivent ? Comment L'Europe De L'Austérité Menace La Stabilité Du Monde
    Binding : Taschenbuch, Label : LES LIENS QUI LIBERENT EDITIONS, Publisher : LES LIENS QUI LIBERENT EDITIONS, medium : Taschenbuch, numberOfPages : 448, publicationDate : 2016-04-13, authors : Yanis Varoufakis, languages : french
  • Vincent La soumission librement consentie : comment amener les gens à faire librement ce qu'ils doivent fair
    La soumission librement consentie : comment amener les gens à faire librement ce qu'ils doivent fair Robert-Vincent Joule, Jean-Léon Beauvois PUF
  • prochasson, christophe Que doivent-ils à l'histoire ?
    Que doivent-ils à l'histoire ? prochasson, christophe Bayard, France-Culture
  • Yanis Varoufakis Et les faibles subissent ce qu'ils doivent ? : comment l'Europe de l'austérité menace la stabilité d
    Et les faibles subissent ce qu'ils doivent ? : comment l'Europe de l'austérité menace la stabilité d Yanis Varoufakis Les Liens qui libèrent

A lire également