Pratiquer la médecine holistique : descriptions et bénéfices

Définition de la médecine holistique

x
Prière archange Sandalphon Manifestation et Abondance

Le terme « médecine holistique », ou médecine globale, est généralement utilisé pour décrire divers concepts de médecine dans lesquels on ne considère pas seulement les parties individuelles du corps ou les plaintes individuelles, mais l’être humain dans son ensemble. 

À cet égard, toutes les plaintes physiques et mentales doivent être prises en compte dans le cadre d’un traitement.

Mais le terme « santé » peut également être défini selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé. Selon cette définition, la santé est un état dans lequel une personne est bien physiquement, mentalement et socialement.

En médecine et en soins infirmiers, on distingue deux approches différentes : l’une est l’approche holistique et l’autre l’approche pragmatique.

Approches de la médecine holistique

Les approches susmentionnées de la médecine holistique peuvent être caractérisées comme suit :

Qu’est-ce que l’approche holistique ?

L’approche holistique part du principe que les caractéristiques de sous-zones isolées ne peuvent servir d’explication aux caractéristiques d’une totalité. En conséquence, une personne est considérée comme un être doté de propriétés biologiques, psychologiques et sociales caractéristiques. Les facteurs mentaux jouent donc également un rôle dans l’état de santé.

Vue pragmatique

L’approche pragmatique, quant à elle, est similaire. D’une part, il s’agit de relier différents domaines de problèmes et de ne pas considérer uniquement des aspects individuels en particulier. D’autre part, l’approche vise explicitement le traitement, dans la mesure où l’accent est mis non seulement sur le simple traitement d’une maladie, mais surtout sur le traitement d’une personne malade.

Options thérapeutiques

Pour les options thérapeutiques possibles, cela se traduit par un large éventail de méthodes possibles. Cela s’exprime à travers de nombreuses approches de méthodes de guérison alternatives, mais aussi à travers des domaines particuliers, comme la médecine psychosomatique. Cette dernière spécialité en particulier est donc souvent appelée « médecine holistique ». Cependant, une importance particulière est accordée à l’histoire individuelle d’un patient, à partir de laquelle des corrélations avec les schémas pathologiques actuels doivent être déduites. La médecine holistique et ses différentes méthodes de traitement ne se contentent pas de rechercher les influences pathogènes dans la vie ou l’environnement du patient. De même, il convient de rechercher les facteurs de promotion de la santé, qui doivent être renforcés si nécessaire.

Cybernétique médicale

Dans la cybernétique médicale, les concepts de théorie des systèmes, de théorie des messages, de connexionnisme et d’analyse des décisions sont appliqués à la recherche et à la médecine clinique. Ici aussi, l’objectif est de saisir et de comprendre les interrelations de nombreux systèmes physiques et médicaux. La cybernétique est une approche particulièrement moderne de la médecine holistique et implique l’identification des dynamiques physiologiques dans les organismes sains et malades du corps.

Les domaines d’application de la médecine holistique

Bien sûr, certains maux peuvent être guéris sans recourir à la médecine holistique – dans certains cas, il n’y aurait pas non plus assez de temps pour interroger d’abord toutes les influences afin de décider du bon traitement. Mais la médecine holistique ne doit pas être considérée comme un abracadabrant.

Vous cherchez des alternatives naturelles ? Découvrez les formations à distance en naturopathie IEMN. Que vous soyez professionnel ou particulier, de nombreux modules personnalisés vous sont proposés.

En particulier dans le cas de plaintes quotidiennes courantes ou récurrentes, elle propose des approches qui peuvent conduire à une amélioration durable de l’état de santé. Il s’agit, entre autres, de :

  • allergies, 
  • la susceptibilité à certaines infections,
  • les problèmes de peau,
  • les maladies respiratoires et, par exemple
  • les migraines ou les maux de tête.

Médecine alternative, pas forcément homéopathique

Comme vous pouvez le constater, la médecine holistique se concentre sur l’être humain. Cette approche nécessite de considérer le patient à différents niveaux et d’inclure l’historique de la maladie.

À tort, la médecine holistique est souvent assimilée à la médecine alternative telle que l’homéopathie. Cela peut être tout aussi présent dans les méthodes de traitement que dans la médecine orthodoxe classique. 

La médecine alternative est un terme collectif désignant différentes méthodes de traitement qui diffèrent de la médecine conventionnelle en ce qu’elles incluent des méthodes de guérison naturelles, des méthodes de thérapie corporelle ou des méthodes de relaxation comme partie importante du traitement.

Dentisterie holistique

La dentisterie holistique est similaire à la médecine holistique. Dans ce domaine également, la vision ne doit pas se limiter à la cavité buccale et l’être humain doit être considéré dans son ensemble. 

De nombreuses maladies et affections chroniques prennent naissance dans la bouche en raison de troubles des dents ou de la mâchoire. Cela peut entraîner des tensions graves et douloureuses sur l’ensemble du corps.

L’odontologie holistique

Avec l’odontologie holistique, l’ensemble de l’organisme est donc également pris en compte. De nombreux cabinets dentaires l’utilisent déjà comme un complément important aux méthodes conventionnelles.

Une forme particulière de dentisterie holistique est la dentisterie dite anthroposophique. Il s’agit d’une médecine intégrative qui combine la médecine naturelle et conventionnelle avec les connaissances scientifiques spirituelles. 

Cela signifie que la psyché et le corps jouent également un rôle dans le traitement, ce qui signifie que ce type de dentisterie est très complexe et différent.