La prière, comment ça marche ?

Du point de vue de la Science Chrétienne, la prière c’est la prise de conscience de l’harmonie présente.

Dans les Evangiles, Jésus parle beaucoup du Royaume de Dieu ou du Royaume des cieux. Il en parle comme une réalité présente, et non comme un événement futur.

La prière nous permet de prendre conscience de la présence de Dieu, l’Esprit, l’Amour, là même où nous nous trouvons.

« Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit : Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point : Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. » (Luc 17:20,21)

La prière c’est l’opposé de la répétition mécanique de mots.

Il ne s’agit pas de répéter des mots écrits par un autre. Nous avons tous une connection à l’infini, à Dieu. Cette relation unique nous permet de prier de façon spontanée sans reprendre les mots d’un autre.

« En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. » (Matthieu 6:7)

L’entendement humain, le mental, n’est pas l’agent actif dans la prière. Au contraire, la prière demande un effort conscient pour « lacher prise », pour mettre le moi en sourdine.

Jésus ne disait jamais « Je suis super fort en prière, faites comme moi ! » Au contraire, il insistait sur le fait que le moi humain n’est pas le guérisseur.

En fait, le moi a besoin d’être mentalement réduit au néant pour que celui qui prie ne soit qu’un transparent du divin, une vitre propre laissant passer la lumière divine.

« Jésus reprit la parole et leur dit : En vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père » (Jean 5:19)

L’agent actif de la prière, ce qui occasionne la guérison, c’est le Christ qui vient à la pensée pour dissoudre notre perception du mal.

C’est toujours le Christ qui guérit, ce n’est jamais le « moi ».

La Science Chrétienne fait la distinction entre l’homme, Jésus, et le Christ qui est l’élément divin en Jésus.

Cet élément divin, le Christ, est présent en chacun de nous. C’est l’agent guérisseur.

Le Christ se manifeste de la façon suivante dans nos pensées quand nous prions :

  • Nous nous trouvons envahis par la certitude du bien présent, la certitude de la présence de Dieu.
  • La peur disparaît, l’inquiétude disparaît.
  • Une douce paix et une forme de joie prend place, une douce sérénité s’installe dans nos pensées.
  • Nous avons la conviction que « tout va bien » malgré les apparences.

Tout ceci est la manifestation du Christ.

« Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris ». (Marc 16:17, 18)

Le monde qui nous entoure est mental (et non physique comme il semble être). Cette prise de conscience de l’harmonie présente se traduit par un changement dans notre monde, dans notre corps. C’est la « guérison physique. »

Qu’est-ce que le mal ? C’est une question profonde

Du point de vue de la Science Chrétienne, le mal (la maladie, la détresse, les problèmes de la vie, etc.) n’est qu’un mensonge, une apparence effroyable.

Le mal n’est que l’hypothèse de l’absence de Dieu, le bien.

Notre prise de conscience de la présence de Dieu nous fait perdre notre perception mentale du mal.

Ce changement d’état de conscience se manifeste dans notre univers « physique » qui n’est lui même qu’un état de conscience, par un rétablissement de l’harmonie, par une meilleure perception de Dieu, le bien, dans notre vie.

[le mal] « ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fond; car il est le menteur et le père du mensonge. » (Jean 8:44)

Vous souhaitez prier, comment commencer ?

Je vous propose de lire ou de relire le chapitre 6 de l’Evangile de Matthieu qui traite de la prière et de lire le chapitre de Science et Santé avec la Clef des Ecritures de Mary Baker Eddy dont le titre est « la Prière ».

%d blogueurs aiment cette page :