psychologie positive au travail

La psychologie positive et ses différentes utilisations

La psychologie positive, par définition, est la branche de la psychologie qui traite des moyens entrepris ainsi que les conditions pour permettre à toute personne d’atteindre un niveau de bonheur, d’harmonie et de bien-être. 

Plusieurs études ont démontré qu’il est nécessaire de se focaliser essentiellement sur le côté positif de chaque événement, d’avoir une bonne hygiène de vie et d’être entourés par des personnes dégageant des ondes positives. Il ne suffit pas de proclamer haut et fort d’être heureux pour l’être vraiment. 

Pour arriver au bien-être, il faut savoir comment mettre en oeuvre un programme de psychologie positive, en suivant des étapes définies et  en adoptant des pratiques spécifiques. 

La psychologie positive est utilisée en différentes situations, que ça soit à la maison, avec les amis et les proches ou encore au travail. Cette branche de psychologie est présente partout, visant les mêmes objectifs, mais utilisant souvent des moyens différents pour les atteindre. 

Ainsi, nous allons aborder l’importance de la psychologie positive au travail et comment on peut l’utiliser pour ressentir un bien-être dans un environnement professionnel.


certificat de compétences en psychologie positive au travail

Importance de la psychologie positive au travail et ses apports

Les managers des entreprises commencent à donner de plus en plus d’importance à la psychologie positive au sein de leurs sociétés. 

Pourquoi ? Simplement parce qu’ils estiment que lorsque l’ensemble des collaborateurs est heureux et travaille dans des conditions adéquates, cela augmente leur productivité et leur motivation. En plus, un collaborateur heureux dans son entreprise ne va pas à chercher à quitter son entreprise, cela diminue le turn-over. 

Les spécialistes ont mis en place sept moyens très efficaces pour promouvoir le bien-être des collaborateurs au sein de l’entreprise. 

Gestion des émotions

D’abord, il faut apprendre à accepter et gérer ses émotions. Que ça soit des émotions positives ou négatives, l’importance de les maîtriser réside dans le fait qu’il est plus facile de contenir des réactions rapides et brusques. 

En entreprise, les émotions se transmettent d’un collaborateur à un autre, en un temps record. De ce fait, il est préférable de partager des émotions positives et essayer de contenir les mauvaises afin de ne pas influencer l’ambiance générale au travail. 

Relations sociales

Les relations sociales sont aussi un moyen indispensable où chaque individu développe son cercle d’amis, important pour vivre en communauté. Le lieu de travail est l’un des endroits pour rencontrer de nouvelles personnes, et agrandir son cercle de connaissances. 

D’un autre côté, avoir de bonnes relations avec son employé ou son salarié peut avoir de bonnes répercussions sur le climat de travail général. 

Environnement de travail

Ainsi, l’environnement de travail regroupe l’ensemble des relations, des échanges et des conditions de travail au sein d’un organisme. 

Améliorer cet environnement en ayant de bonnes relations avec ses collègues, valoriser l’individu, et mettre en valeur les principes et valeurs de tous peut aider à atteindre le bien-être au sein d’une entreprise. 

Plus l’environnement de travail sera aménagé pour être agréable, protecteur, cosy, plus les salariés éprouvent de plaisir à s’y retrouver.

Atteinte de petits objectifs

Un autre moyen d’atteindre le bonheur au travail est de favoriser l’atteinte de petits objectifs liés au bonheur ultime, comme par exemple, aider ses collègues, avoir confiance en eux ainsi qu’au manager, définir les objectifs de mon travail et en comprendre le sens

Tous ces petits aspects du bonheur sont non négligeables pour atteindre le bien-être au sein de l’organisation. En véhiculant ces valeurs, il se crée une atmosphère durablement positive et bénéfique.

Atouts des collaborateurs

En parallèle avec la quête du bonheur au travail, la psychologie positive met en relief l’importance des forces et atouts des collaborateurs. Il est nécessaire d’accepter que chaque personne travaillant au sein d’une organisation a forcément des forces et faiblesses, qu’il faut apprendre à canaliser pour en tirer profit dans chaque situation. 

Certaines situations d’ailleurs, nécessitent le déploiement de faiblesses spécifiques et non des forces. 

Cependant, ce qui est le plus important dans cette catégorie, c’est qu’il existe une adéquation entre le poste dans lequel travaille l’individu et ses forces et faiblesses, ce qui l’aidera à s’améliorer et s’investir au travail. 

Etat d’esprit

L’avant dernier moyen observé par les spécialistes pour la mise en pratique de la psychologie positive au travail est l’état d’esprit. 

Cela signifie que la personne doit avoir une image positive d’elle-même ainsi que du travail dans lequel elle évolue pour être productive et créative. Cela implique de se remettre en question d’abord, et ensuite de voir l’impact que cette personne peut avoir au sein de la société. 

Dans le cas où cet état d’esprit est négatif, le manager doit faire en sorte de mieux comprendre les attentes du collaborateur et essayer de l’aider dans ce sens, en instaurant un dialogue constructif.

Sens du travail

Finalement, on cite le sens du travail. Mais pourquoi considère-t-on le sens du travail comme un moyen indispensable pour atteindre le bonheur au sein de l’organisation ? 

Il est vrai que définir les objectifs et les buts à atteindre au travail est essentiel, mais cela dépasse le premier sens de ce dernier. En effet, lorsque l’individu définit le sens de ce travail, il doit être en mesure de connaître ce qui le pousse réellement à faire ce métier. 

Certains facteurs sont communs pour l’ensemble des métiers et individus, tels que le salaire, les avantages, la proximité du domicile et le statut. Par contre, certains facteurs demandent une réflexion plus approfondie et questionnent le for intérieur de la personne. 

Un métier ou un travail peut être suivi pour des raisons liées aux valeurs de l’individu, à son passé et ses expériences antérieures ainsi qu’à ses convictions individuelles. 

Si ce travail va en adéquation avec tous ces facteurs, la personne peut se sentir très épanouie au travail, et atteindre le bien-être tant recherché. 

Psychologie positive au travail : un processus

En conclusion, la psychologie positive agit directement sur l’individu, dans des environnements différents, tout en l’aidant à mieux se sentir au niveau personnel, au sein d’un groupe et d’une communauté entière. 

La quête du bonheur et de l’harmonie est le but de toute personne, sauf qu’il est nécessaire de déployer les moyens adéquats pour y arriver. 

Ces moyens ne sont pas le résultat d’une seule pratique, mais d’exercices répétés réalisés par l’individu, encadrés et ritualisés dans le contexte professionnel : c’est un processus.

En plus, l’impact de l’épanouissement au travail ne se limite pas au lieu du travail, mais s’étend jusqu’à englober la vie individuelle et collective de la personne, d’où la nécessité d’y prêter attention. 


certificat de compétences en psychologie positive au travail

La psychologie positive au travail

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez les nouvelles !