Refaire sa vie à 60 ans

Faire des rencontres quand on a 60 ans, est-ce que c’est possible ? Annie et Christine partagent leur expériences amoureuses. Comment refaire sa vie amoureuse à 60 ans ou plus ?

Rencontres, vie amoureuse et vieillissement

Comment se créer une vie pleine de choix, de confort et de dignité dans nos dernières années ? En vieillissant, on se retrouve confronté à la maladie, aux deuils, à la solitude. Et personne n’est préparé à vivre cela.

Face à la vieillesse, la maladie et la perte de notre conjoint, il est inacceptable que l’on doive se sentir comme si l’on vivait dans une institution parce que l’on a envie de compagnie ou besoin d’une assistance pour la vie quotidienne. Beaucoup d’entre nous ne sont pas préparés à se protéger de ce destin et, pour être honnête, nous sommes meilleurs pour éviter ces discussions difficiles que pour les affronter.

Nous pouvons donc améliorer la façon dont nous vieillissons, nous n’avons pas à finir nos vies seuls et seules. Nous pouvons refaire notre vie après 60 ans.

Nous pouvons prendre des décisions meilleures et plus éclairées sur la façon dont nous voulons vieillir.

A quel âge finit l’amour ?

Pourquoi parce que l’on a 50, 60, 70 ans ou plus nous priver de quelque chose qui nous apporte de la joie ?

Je veux bien sûr parler de l’amour.

Je me rappelle d’une patronne que j’ai eu pendant de nombreuses années, alors que je travaillais dans une administration. Pendant de nombreuses années, ma responsable Christine était polie, organisée, toujours bien organisée et toujours célibataire…

Puis je l’ai perdue de vue, pendant près de 20 ans. J’ai recroisé Christine dans un restaurant ou je n’allais jamais, sauf cette fois. Christine y avait ses habitudes. Elle a maintenant 77 ans. Nous nous sommes raconté nos vies, mais ce qui la faisait surtout vibrer, c’était de me parler de ses nouveaux amours, de ses nouvelles aventures amoureuses et même de sa vie sexuelle !

Ça alors, je n’étais pas prête.

Après le deuil de mon mari, je retrouve une vieille amie

Mais en même temps, étant devenue veuve depuis le départ de Henri il y a six ans, je dois bien avouer que ce qu’elle m’a raconté m’a pour le moins intéressé.

Elle était la au restaurant, pouffant de rire, avec sa copine Nicole, une jeunette de 67 ans qui a été là pour l’aider à démarrer cette nouvelle phase de rencontres.

Je voulais m’asseoir avec elles deux et parler de ce que c’est que de chercher et de trouver l’amour à soixante-dix ans !

Il y a longtemps, à la fin des années 90, Christine prenait des cours de Yoga dans une salle près de chez moi avec Nicole comme enseignante. Nicole venait de commencer sa pratique professionnelle. C’est comme cela que j’avais sympathisé avec Christine, en dehors du travail.

Je me souviens avoir travaillé avec Christine. Elle était célibataire, heureuse célibataire. Elle disait qu’il y avait des avantages à mener ta vie seule !

Et Christine me raconte qu’elle n’a commencé à sortir avec des hommes qu’il n’y a qu’un an et demi !

Christine se rappelait que dans les années 90, elle avait arrêté de sortir suite à une expérience horrible avec un homme. Le genre d’expérience que les femmes ont parce qu’elles ne savent pas comment s’exprimer correctement. Et elle s’était dit quand elle a quitté la maison de cet homme, je ne ferai plus jamais ça ! J’ai vécu seule jusqu’à l’âge de 75 ans, sans homme dans ma vie, me dit-elle.

Mais pourquoi a-t-elle attendu jusqu’à 75 ans ? Elle n’est pas restée inactive…

Christine raconte : “en fait quand j’avais la quarantaine, après cette mésaventure amoureuse, je suis allée voir une astrologue et j’ai demandé : « Est-ce qu’il y aura un homme dans ma vie ? » Elle a regardé mon thème et m’a dit : « Je ne suis pas sûre », elle a dit : « Je pense qu’il n’y en aura probablement pas avant que tu aies 70 ans”.

Alors quand elle a dit ça, j’ai dit : « Au diable ! » et je suis partie en oubliant tout cette histoire !

Je me suis dit : « tu sais, quand tu as 40 ans, 70 ans, c’est très loin… Très très loin”.

Rencontrer quelqu’un

Et j’en avais vraiment marre de vouloir, de désirer rencontrer quelqu’un, et ça n’arrivait pas. Je ne rencontrais pas d’homme, ça n’arrivait pas, alors ce qui s’est passé, je n’en ai aucune idée. Tout ce que je sais, c’est que j’ai décidé de faire entrer un homme dans ma vie, un jour. Je n’avais finalement jamais renoncé, j’espérais toujours partager ma vie avec un homme. Je ne m’étais jamais résignée à vivre seule.

Et finalement, c’est Nicole qui l’a convaincu d’essayer quelque chose. Avec Nicole, elles se parlent depuis plus de 18 ans. Et un jour, Nicole lui a dit qu’il lui manquait quelque chose. Nicole était déjà en couple depuis une paire d’années. Mais c’est vraie qu’elle était toujours restée évasive sur la manière dont elle avait rencontré son amoureux.

Mais se rappelle Christine, un après-midi, peut-être bien que l’on avait bu une mirabelle de trop, on causait des hommes et elle m’a dit qu’elle avait rencontré son ami il y a trois ans avec ce nouveau moyen. Cet Internet. Je n’aurais jamais pensé à cela, je n’aurais jamais osé cela.

Elle m’a montré comment elle allait sur un site précis, là ou des femmes peuvent rencontrer des hommes seniors.

Christine a tout de suite été intriguée : même si je vivais seule depuis tant d’années… J’osais même plus compter. Je sentais qu’il me manque quelque chose, j’avais besoin d’une énergie masculine dans ma vie. Et c’est là que ça a vraiment commencé. Oui, je cherchais une énergie masculine et je cherchais des amis qui peuvent être romantiques, sortir et m’amuser. Je voulais juste cette énergie parce que je pensais qu’elle pouvait m’aider à grandir, à m’aider, à me faire avancer.

Il n’y avait pas d’homme dans ma vie, et tu as raison Nicole. C’était comme si j’avais besoin d’énergie masculine, comme si j’en avais assez des femmes, même si j’adore les femmes. J’avais passé mes vingt dernières années à travailler avec des femmes. Accompagner des femmes qui avaient été abusées, des femmes qui avaient besoin de se reconstruire.

Et tu sais quel a été ce moment où tu t’es dit : tu sais quoi, j’ai besoin d’énergie pour me renflouer, mais tu sais quoi, j’ai besoin d’un peu plus, pas juste de l’énergie. Oh, ça ne s’est pas produit tout de suite, non, non.

Après que Nicole a expliqué comment elle avait rencontré sur une site de rencontre pour senior sur Internet, Christine s’est inscrite et à fait ses premiers pas sur Internet.

Christine se rappelle : quand j’ai commencé à aller sur Internet pour “chatter”, en fait les hommes n’étaient pas sérieux. En ligne les premiers sites sur lesquels je suis allé, des sites gratuits, c’était plutôt désastreux et drôle. Définitivement drôle et désastreux. C’est la partie marrante d’être en ligne, il y a les histoires que tu peux raconter à tes copines après ! Les sites de rencontre gratuit sont vraiment une calamité ! Je ne tombais que sur des canards boiteux fauchés !

Mais il n’y avait pas que ça j! Heureusement, j’ai appris, les bons endroits. Nicole m’a montré les bons sites (comme autrefois les bons dancings) pour avoir des bonnes rencontres en ligne entre anciens. Et il y a eu des conversations que j’ai commencé .

Nicole m’a expliqué les rencontres en ligne, tu sais comment faire bien. Et j’ai commencé. Il se trouve que des amis à moi en ont fait pas mal. Ils m’ont expliqué comment tu te présentes d’une manière qui est attirante pour les autres. Je veux dire c’est vraiment drôle, est-ce que l’on garde ses cheveux blancs ou colorer les cheveux, est-ce que l’on doit mettre une photographie ?

Ce qui est étrange c’est parce que je ne cherchais pas à paraître plus jeune, ce n’était pas le but, donc il y a eu une sorte de manifestation physique d’un relooking, j’ai laissé mes cheveux redevenir gris.

Au bout de quelques mois à passer du temps sur Interrnet, j’ai commencé à rencontrer des hommes que je trouvais sur ce fameux site de rencontre ou cet autre-ci que l’on m’avait indiqué.

Tout d’abord, j’ai commencé à me maquiller. Je ne me maquille pas beaucoup, mais j’ai commencé à me maquiller un peu quand je sortais, j’ai commencé à m’habiller comme si j’allais à un rendez-vous, même si c’était avec une amie femme et je le fais toujours parce que c’est amusant, tu sais, ça fait une grande différence, ça fait une grande différence quand tu sais, parce que tu penses à tes cheveux,

Tu penses à ton apparence, tu mets un petit liner et tu sais, ça fait une grande différence, la façon dont tu te tiens, la façon dont tu marches. Je voyais des hommes une, deux, trois fois par semaine en moyenne. Christine cherchait une énergie, pas nécessairement un compagnon.

Mais finalement après avoir été un moment en ligne elle est tombée sur un gars. Et on a fini par sortir ensemble pendant six mois et c’était génial !

Un soir il a fini par l’embrasser, un gars qui embrasse tellement bien, il embrasse tellement bien. Ils partageaient beaucoup de choses, tu sais, ce premier moment où tu sors avec quelqu’un et où tu veux vraiment être physiquement proche de l’autre, très intense.

Rapports sexuels après 60 ans ?

Il m’a demandé qu’est-ce que tu dirais de.. enfin tu as 77 ans, c’est vrai, il y a probablement beaucoup de mythes sur le fait qu’à 77 ans on n’a plus vraiment de libido, on n’a plus besoin de romance, on veut peut-être quelqu’un de mixte.

Et Christine qui me parle de va vie sexuelle à 77 ans… : alors laisse-moi te dire quelque chose, tu as raison, la libido n’est pas là. Mais si quelqu’un est à côté de toi, elle est à côté de toi, elle est là, oui, elle est là, elle peut se manifester différemment parce que tu sais, à 77 ans, tout ne fonctionne pas aussi bien, mais la libido est là, l’expérience est là. Et elle nécessite l’énergie, l’autre extrémité, l’énergie… de l’autre, qu’il s’agisse d’un homme ou d’un autre, peu importe, mais c’est ce qui est nécessaire.

Est-ce que c’est un soulagement que leur libido soit toujours là ? Ou est-ce que c’est surprenant ?

En fait à 77 ans, ce n’est pas si important. Ce qui est plus important c’est la proximité et l’intimité c’est ce dont il s’agit maintenant plus que ça , tu sais alors le sexe brut. Le désir s’éteint si tu ne pratiques plus. L’énergie disparaît si tu ne pratiques pas donc tu dois pratiquer mais ce n’est pas,
ce n’est plus une force motrice mais l’intimité et la proximité délicieuse. Tu as l’impression que c’est comme ça parce que tu ne l’as pas eu pendant si longtemps que tu as comme une plus grande appréciation, c’est comme n’importe quoi, si tu n’as pas goûté quelque chose depuis longtemps ah non non je veux dire c’est…

C’est quelque chose de très naturel et si c’était bon à l’époque pourquoi ça ne le serait pas maintenant tu vois ce que je veux dire c’est… ce n’est pas parce que tu ne l’as pas eu depuis longtemps c’est juste qu’en étant plus âgé… C’est juste qu’en étant plus vieux, on y vient d’un endroit différent et c’est ce qui est si intéressant.

Un passage

Il y a quelque chose dans le fait d’avoir 70 ans, je veux dire que j’ai presque 80 ans, mais il y a quelque chose dans le fait d’avoir 70 ans, c’est comme si j’étais passé d’un autre côté, c’était très différent pour moi de tous les autres groupes d’âge.

Vous savez, les étapes de 70 ans m’ont mis dans une catégorie complètement différente et ce que je ne sais même pas si je peux l’expliquer, je peux juste vous le décrire, c’est que je me suis senti physiquement comme si j’avais traversé une rivière et que tout ce qui me concerne était de l’autre côté.

Ce n’est pas que je ne m’en souvienne pas, je m’en souviens. mais je n’y fais plus référence, ce n’est pas ce que je suis. Ce que je suis maintenant est bien sûr la somme totale de toutes ces choses, mais peut-être que je suis plus libre d’exprimer beaucoup plus de choses qu’à l’époque,

Donc il n’y avait rien de romantique tu sais à part qu’on s’aime beaucoup mais donc non je ne pense pas que ça ait c’est une question de romantisme, je pense que c’est le fait d’être en relation avec un homme qui a fait ressortir quelque chose en moi qui n’avait jamais été là avant, et tu étais prête pour ça, oui, je veux dire avoir la conversation bien avant la demande.

Rencontrer une femme après 60 ans

Rencontrer quelqu’un lorsque l’on est âgé, c’est aussi pour sentir une nouvelle énergie. Une nouvelle énergie masculine ou féminine. Et avoir des conversations vraiment honnêtes à ce sujet, sur le couple, les relations intimes aussi et la complicité.

Et il ne s’agit pas de se dire, j’ai besoin d’aide. C’est juste reconnaître que l’on se sent seul, trop seul et que l’on a plus envie d’être célibataire. Et cela n’a jamais été aussi facile avec Internet. On peut réellement faire de supers rencontres sur Internet, même avec le Covid. On peut trouver l’amour à 60 ans, ou à 70 ans !

Je n’ai pas besoin d’être complétée par un homme mais c’est sûr que c’est agréable quand il y en a un autour de moi. Je suis très reconnaissante d’avoir eu l’opportunité de vivre cette expérience. et c’est intéressant parce que je trouve que très souvent je me dis que je me sens bien, tout va bien, et puis quand je pense à cet homme, j’ai un sentiment complètement différent, c’est comme si je n’étais pas seule, ce qui est une expérience très différente pour moi, c’est comme une touche supplémentaire dans ma vie. qui n’existait pas avant et qui ne m’a jamais manqué, mais maintenant que je l’ai, j’aime vraiment ça.

La vie amoureuse n’est pas réservée aux jeunes !

Tu sais, peu importe ce que ça veut dire, c’est une très bonne chose et je pense que c’est important parce que j’ai l’impression que tout d’abord, on n’en parle pas vraiment, on n’aime jamais vraiment.

On à l’impression que c’est toujours quand on est jeune que la vie arrive, que c’est toujours quand on est jeune que la vie se passe. Mais je connais beaucoup d’histoires, j’ai beaucoup d’amis et dans chaque groupe d’amis, il y a toujours quelqu’un qui raconte l’histoire d’une femme qui a rencontré un type à 70, 80 ou 60 ans. Et ils passent les meilleurs moment possibles ensemble.

Parce que tu n’as pas les soucis et les inquiétudes que tu avais quand tu étais plus jeune, tu n’as pas à faire tes preuves, tu sais qui tu es, et la personne qui vient vers toi sait aussi qui elle est, c’est juste que c’est beaucoup plus confortable, tu ne joues pas aux mêmes jeux que quand tu es plus jeune.

Quand tu es plus jeune, il y a tous ces jeux de séduction, d’orgueil. A notre âge, l n’y a pas de jeux, c’est comme si c’était ce que c’était et c’est génial, c’est spécial. On vit le moment présent. J’ai l’impression d’avoir enfin compris ce qu’être spirituel voulait dire ! Nous sommes des sages dans l’âge !

Le déclic provoqué par Christine

Cette conversation avec Christine, m’a vraiment fait réfléchir. Notamment quand elle m’a dit : je pense qu’il y a probablement beaucoup de gens de ton âge ou même plus jeunes qui ont probablement trop peur de rencontrer quelqu’un et qui restent seul, qui restent célibataires. Et se privent d’un côté tellement chouette de la vie.

Alors par pudeur, je vous donnerais pas de détails sur ma vie, mais je peux vous dire que j’ai retrouvé un homme, que cela a pris tu temps. Mais que oui, on s’aime profondément, et que nos vies se sont transformées. Et sans mon club internet cela ne ce serait jamais produit.

Je ne vais pas vous raconter d’histoires et vous dire que cela a été facile, simple et rapide. Mais je suis content d’avoir dépassé mes peurs. Et j’ose pas trop en parler, mais j’ai aussi été accompagné par mes guides spirituels.

Alors j’ai demandé à Christine qu’elle donne ses conseils.

Conseils pour Trouver l'amour a 60 ans

Christine que dirais-tu à quelqu’un qui y a pensé mais qui n’a pas encore fait les démarches pour poursuivre le grand amour ?

On connaît tous quelqu’un qui était marié et qui a perdu son conjoint et qui ensuite est resté célibataire pendant très longtemps. On imaginait même pas qu’un jour cette personne puisse se remettre en couple.

Et bien je veux dire que j’y pense et que c’est la solution de facilité de rester emmuré dans sa solitude, son chagrin.

Alors cela demande de la préparation et du temps. Mais quand on écoute vraiment son coeur on arrête de se mentir. Non on ne veut pas vieillir tout seul.

Se préparer

Pour moi il y a eu beaucoup de préparation, juste pour en parler et pour réfléchir à ce que je voulais. Ce que je cherchais quand j’étais une jeune femme, tu sais n’a plus rien à voir une fois que l’on a pris de l’âge. Donc il faut bien réfléchir à ce que l’on attend d’un compagnon ou d’une compagne à notre âge. Se demander qu’est-ce que je veux dans ce genre de relation.

Ensuite tu dois foncer et et tu sais faire toutes ces petites choses idiotes dont on a parlé comme couper tes cheveux, se maquiller, apprendre à sourire, apprendre à établir un contact visuel. Et pour m’entraîner, je le faisais quand je montais dans le bus, monter dans le bus regarder les gens près de nous et dire bonjour et sourire. Pour avoir de la pratique.

Et ce n’est pas à propos de seulement regarder les hommes, ce n’est pas ce dont il s’agit. C’est que si tu dois être capable de te mettre en avant, tu dois te mettre en avant avec tout le monde, et puis ça arrive.

Mais si tu te concentres trop sur ça, que tu ne t’entraîne pas, il y a une vibration qui se dégage et qui les chasse parce que c’est trop intense, comme si j’étais juste une fille qui ne peut pas dire non ! C’est important, mais il faut rester détaché.

S’amuser

Pour moi, à ce stade de ma vie, il s’agit de s’amuser. Si je ne me sens pas bien, je ne suis pas intéressée, donc le processus de rencontre d’un homme ou de plusieurs hommes était amusant tout du long parce que c’était un jeu, et je pense que c’est très important le dernier hourra ! Je suis en vie.

Donc ça doit être amusant. Mais je pense que les gens se stressent beaucoup pour rien ! Faites simple, bavarder, prenez du bon temps. Moi je reste pas longtemps derrière l’ordinateur, j’aime pas trop. On échange quelques paroles, et puis rapidement on se parle au téléphone. Si le courant passe, alors, on va se promener, ou prendre un café.

On prends le courage d’y aller,  de s’efforcer à rencontrer quelqu’un. Et peut-être bien qu’on restera pas ensemble. Mais des fois, nos efforts nous entraînent dans un voyage où on ose essayer.

C’est ce qui est incroyable, vous savez, ce nouvel homme qui se trouve être dans sa vie est excité d’essayer de vivre avec une vision rose du futur. Ou cette femme qui après avoir été comme éteinte pendant des années, qui reprends soin d’elle, qui retrouve une motivation pour ne pas se tanner dans un EPHAD.

 

Laisser aller

Je vous recommanderais de se laisser aller à l’amour. Et de baisser sa garde suffisamment pour permettre à tant de douceur de sortir.
Tu sais que maintenant ce nouvel homme il bénéficie de cette merveilleuse ouverture, l’ouverture de cette porte du coeur en lui. Cela permet d’être plus épanouie.

Et qui sait ce qui se passera ensuite sur le sexe. Au début je ne pensais pas qu’il y en aurait. Je ne sais pas, ça dépend de ce que tu ressens.

À un âge avancé, est-ce que les gens font l’amour ?

Il y a ce mythe qui dit qu’en vieillissant, les gens arrêtent de faire l’amour ou qu’ils n’en profitent plus. C’est vrai parce que biologiquement notre désir de sexe diminue et s’en va. C’est pourquoi tu dois le faire sinon tu le perds et donc quand tu arrives à mon âge, je n’ai plus de désir de sexe sauf quand cet homme est juste à côté de moi, il le fait ressortir c’est comme “oh oui je me souviens de toi et je suis heureux tu sais”.

Donc oui c’est amusant, oui bien sûr c’est amusant. Et à ce stade tout ce que tu peux faire c’est rire quand rien d’autre ne marche ! C’est comme une soupe c’est un bon moyen de manger plein de légumes…

Ce n’est pas quelque chose que tu prévois. Tu vois si tu te dis, c’est seulement si c’est le bon endroit avec la bonne personne au bon moment et c’est comme s’il n’y avait pas de bon moment !

Tu peux te réinventer à 61 ans, 74 ans ou 82 ans ! Pourquoi pas, c’est amusant et je veux m’amuser jusqu’à la fin. Les filles veulent juste s’amuser et je suis définitivement une fille qui ne peut pas dire non.

Et les femmes ont besoin d’en parler plus parce que les hommes aussi ont besoin d’une éducation. Les problèmes des femmes qui vieillissent sont vraiment les problèmes de tout le monde. Les hommes sont vraiment dans l’idée que nous pouvons, en tant que femmes, ressentir cette évolution constante dans notre corps et nous voulons être heureuses, nous essayons vraiment de le faire dans n’importe quelle situation.

Je suis prête à essayer, et donc plus on en parle, mieux c’est. Il y a tellement de choses qui compliquent la vie sexuelle quand on a 70, 80, 50 et 60 ans, mais il y a aussi tellement de choses que l’on peut faire..

Rire !

S’adapter, et contourner et tant qu’il y a du rire !  Oui un bon sens de l’humour compense pour beaucoup.

Etant jeune, je me souviens j’ai eu une professeur, elle était médecin, elle était obstétricienne et elle a été très influente dans ma vie, elle m’a fait mon premier examen pelvien et elle m’a regardé et m’a dit que tu devais utiliser ce vibreur et te rendre heureuse.

Elle était incroyable, elle était à la fin de sa carrière, sans doutes qu’elle avait environ 65 ans. C’était une femme extraordinaire qui m’a dit ne te prive jamais de l’opportunité de t’épanouir en tant que femme complètement.

Ça faisait beaucoup, surtout en tant qu’adolescente, d’entendre ça. Et elle a ajouté et fais-le soigneusement. Donc je vous dirais Allez-y, allez-y, et bien sûr, faites-le avec précaution à tout moment. Oui, ce sont des paroles sages prononcées par des femmes sages.

Si l’un d’entre vous s’est déjà demandé s’il pouvait trouver l’amour, maintenant vous savez que cela peut arriver à n’importe quel stade de la vie, vous devez juste être ouvert pour l’amener dans votre monde.

Ou trouver quelqu'un après 60 ans ?

Annie, 67 ans est correspondante pour Perspectives Spirituelles. Elle a retrouvé un compagnon depuis 1 an, grâce à deux sites de rencontre sérieux pour seniors.

 

Pour les hommes qui veulent faire des rencontre de femme de 60 ans ou plus, Annie recommande aussi canal flirt.

 

Vous pouvez vous inscrire gratuitement sur ces deux sites. Ces sites sont sérieux et respectueux de votre vie privée.

 

Laisser un commentaire